Nombre total de pages vues

Les magistrats francs-maçons soudoyés par la secte de la Scientologie...

SCANDALE AU SEIN DE LA FRANC-MACONNERIE !!!

La nouvelle est de taille, et risque de faire grand bruit dans les rangs des gradés !!!!....

Dans l'affaire du pédo criminel reconnu : Philippe BEYER, adepte de la secte de la Scientologie, des francs-maçons actifs :

- au Conseil Supérieur de la magistrature,
- à la Cour d'Appel de Pau (64)
- à la Cour d'Appel de Reims (51)
- à la Cour d'Appel de Paris (75)
- au Tribunal de Grande Instance de Bayonne (64)
- au Tribunal de Grande Instance de Bobigny (93)
- au Tribunal de Grande Instance de Créteil (94)
- au Tribunal de Grande Instance de Chambéry (73)
- au Tribunal de Grande Instance de Meaux (77)
- au Tribunal de Grande Instance de Troyes (10)

ont, par leurs jugements et autres ordonnances, remis, systématiquement depuis 2002, l'enfant mineur Sxxxx BEYER-DELVALE aux mains du pédo criminel reconnu Philippe BEYER, son père, et ainsi à la secte de la Scientologie.
Jusqu'à donner, à plusieurs reprises, la garde de l'enfant victime à son violeur de père !!!

Quand on sait que les magistrats du Conseil Supérieur de la Magistrature et des tribunaux cités plus hauts, font partie du cercle très très fermé de la Franc-maçonnerie, cercle qui déteste les sectes...

Il est donc très clair de comprendre que depuis 2002, la secte de la Scientologie a négocié la liberté de leur adepte initié à la pédophilie, le pédo criminel Philippe BEYER, ainsi que la garde de son fils victime.

Les négociations entre la Franc-maçonnerie (faux frères et soeurs) et la secte de la Scientologie, se sont effectuées:

- par l'argent,
- par le trafic d'enfants,
- par le trafic d'influence


C'est ainsi, que les magistrats francs-maçons ont rendu des jugements tronqués, au bénéfice du pédo criminel Philippe BEYER , aujourd'hui toujours en liberté, et cela, au détriment des intérêts de l'enfant mineur Sxxxx BEYER-DELVALE, sa victime, actuellement toujours en danger au domicile de son violeur de père !!!

La Franc-maçonnerie a donc pactisé avec la secte de la Scientologie, cela afin de couvrir le réseau pédo criminel dans lequel trempe l'adepte pédo criminel Philippe BEYER......


Quand nous aurons rassemblé toutes les affaires similaires à celle de l'adepte et pédo criminel Philippe BEYER; nous devrions sortir d'autres affaires où les magistrats franc-maçons, peu scrupuleux de leur serment, se sont laissés vulgairement soudoyer par la secte de la Scientologie...





 
 
Cour d'Appel de PAU (64)
Cour d'Appel de REIMS
Cour d'Appel de PARIS



T.G.I de BAYONNE



T.G.I de BOBIGNY



T.G.I de CRETEIL



T.G.I de CHAMBERY



T.G.I de MEAUX



T.G.I de TROYES















 



Réseau pédo criminel: Jean-Pierre ROSENCZVEIG/Vincent EBLE persistent et signent !!!

Après l'affaire Zandvoort, la dissolution de l'association CORAL, Jean-Pierre ROSENCZVEIG s'est fait remarqué dans l'affaire du pédo criminel Philippe BEYER (Association ESPOIR) qui a obtenu la garde de sa victime, son fils: Sxxxx BEYER-DELVALE, et ce, malgré, la reconnaissance des viols par Christian GIRARD, procureur de Meaux.
Comme Jean-Pierre ROSENCZVEIG a un lourd passif en terme de trafic d'enfants à des fins d'initiation à la pédophilie; il a essayé de "se faire oublier" en sous-traitant le dossier Sxxxx BEYER-DELVALE à son acolyte Vincent EBLE, président du Conseil Général de Seine et Marne (PS),dans un procédé tout fait illégal. Et cela, au détriment des intérêts de la victime, Sxxxx BEYER-DELVALE, et au bénéfice du pédo criminel reconnu: Philippe BEYER.
 http://www.seine-et-marne.fr/actualites/vincent-eble-ps-reelu-president-du-conseil-general-de-seine-et-marne



                                                                        
                                                                            Troyes le 09 mai 2012
 Karine DELVALÉ
 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx                                                Catherine CANIAC
                                                                                         Directrice
 xxxxxx                                                                            SAE Nord
                                                                                        50 rue Saint-Faron
                                                                                        77100 Meaux
                                                                                    
 Lettre ouverte recommandée avec AR
 N°xxxxxxxxxxx
 Madame,
 D'une part : par mes courriers recommandés avec AR du 19 décembre 2011, adressés à V.CHARRIER, assistante sociale, et à S.LEROY, éducatrice au sein de votre service, je les ai informées:
 - qu'aucune convocation à une quelconque audience ne m'a été signifiée par un quelconque magistrat,

- qu'aucun jugement ne m'a été notifié concernant une soit disant mesure d'AEMO dont votre service serait en charge au "bénéfice" de mon fils Sxxxx BEYER-DELVALE, et soit disant ordonnée par un magistrat.
 Ledit jugement que vos subordonnées évoquaient dans leur courrier de décembre 2011, ne peut donc avoir été rendu que par défaut, et est, de ce fait inapplicable.

Cependant, vos subordonnées ci-dessus citées, ont l'affront de persister:
 - à rencontrer régulièrement mon fils, sans m'en informer, sans mon autorisation, et sur ses horaires de cours (parfois en lui faisant perdre toute une matinnée de cours), et ce, malgré l'exercice de l'autorité parentale conjointe,
 - à prendre contact avec les structures que fréquente mon fils, sans m'informer (ex.: association CLEF),
 - à établir des compte-rendus et autres rapports, sans m'en informer,
 et ce , en toute illégalité.
 A ce jour, je vous rappellle également que ledit jugement , rendu par défaut, est caduc.
 D'autre part : une procédure est pendante entre Vincent EBLÉ, président du Conseil Général de Seine et Marne et moi-même.
 Ce qui implique qu'il y a un conflit d'intérêt.
 Conformément à la procédure, si votre service avait été en charge d'une AEMO concernant mon fils, le conflit d'intérêt déssaisit immédiatement l'ensemble des services qui dépendent du Conseil Général de Seine et Marne, qui ne peuvent ni ne doivent plus "s'occuper" d'un quelconque dossier concernant mon enfant.

Pour rappel, votre structure n'est pas indépendante puisque sous tutelle du Conseil Général de Seine et Marne.

L'excès de zèle de vos collaboratrices ne pourra que desservir les intérêts de votre président, Vincent EBLÉ dans la procédure pendante et conforter vos dérives.

Ce sont toutes les raisons pour lesquelles, au regard de la Loi:
 - votre service SAE Nord ne peut et ne doit en aucun cas exercer une quelconque mesure concernant mon fils,
 - que tous les compte-rendus et autres rapports établis par votre service, concernant une soit-disant mesure d'AEMO au "bénéfice" de mon fils, sont tous nuls et non avenus.

Dans mon courrier du 19 décembre 2011, j'ajoutais que :
"- Philippe BEYER, père de mon fils, a été reconnu comme l'auteur de viols sur mineur par Christian GIRARD, Procureur de la République du T.G.I de Meaux en date du 24 novembre 2010 (pièce N°1),
 - votre "intervention" pourrait avoir été décidée par Madame la juge des enfants, Aude MOREL qui a délibérément remis mon fils à son père, Philippe BEYER, pédocrimel reconnu par décision du 10 décembre 2010,
 - votre responsable hiérarchique, Mathieu SAVARIAU, inspecteur de l'ASE de Melun, qui a fait un signalement au Juge des enfants, Guillaume MAGGI en date du 20 juillet 2010, pour agressions sexuelles sur mon fils par son père, a laissé placé mon fils abusivement pendant 4 mois par le Juge des Enfants par intérim Cristofe VALENTE,"

Au vu du dossier ASE:
"- malgré les révélations de viols sur la personne de mon fils Sxxxx BEYER-DELVALE par son Philippe BEYER à:
- Nathalie CARPENTIER, référente ASE,
- Nathalie ATTALI, chef de service au foyer d'Orgemont,
- Carole RAMDAM, psychologue du foyer d'Orgemont; aucune mesure n'a été engagée par les services de l'ASE de Melun vis à vis de mon fils,"
 - Nathalie ATTALI, chef du foyer d'Orgemont a qualifié le comportement de mon fils: "se mettre en slip devant des adultes hommes dans des positions de séduction", celui-ci recherchant "le contact avec les adultes hommes" et demandant des "bisous" à ces derniers, a été qualifié de "sain et agréable".
- Nathalie ATTALI chef du foyer d'Orgemont et Carole RAMDAM, psychologue du foyer ont fait pression sur mon fils pendant son placement pour qu'il voit son père à propos duquel qui il leur a fait des révélations de viols à ces deux personnes,
 - Nathalie ATTALI chef du foyer d'Orgemont, a inventé que mon fils aurait voulu voir les gendarmes pendant son placement pour dire qu'il avait menti sur ses révélations de viols,
 - Nathalie ATTALI chef du foyer d'Orgemont a monté de toutes pièces un faux matériel: une audition de mon enfant à la gendarmerie; ceci afin de disculper le pédocriminel Philippe BEYER, et de donner la garde de mon fils à ce dernier,". Audition qui n'a jamais existé,
"- Nathalie ATTALI chef du foyer d'Orgemont, a fait de faux rapports à mon sujet lors de mes conversations téléphoniques avec mon fils passées en présence de tiers,"

A noter que Nathalie ATTALI a tenu des propos délirants comme quoi "Sxxxx est contaminé par sa mère".
"- Nathalie ATTALI chef du foyer d'Orgemont,a eu une attitude partiale vis à vis de Philippe BEYER, pédocriminel qualifiant celui-ci de "contenant" et "chaleureux",
 - Carole RAMDAM, psychologue du foyer d'Orgemont a consigné des propos diffamatoires à mon sujet, alors qu'elle ne m'a jamais rencontrée, et a fait tenir des propos à mon fils qui ne lui appartenait pas,
 - Nathalie ATTALI chef du foyer d'Orgemont, et Carole RAMDAM, psychologue ont manifesté dans leurs pseudo observations leur adhésion à la pédocriminalité en générale, et à Philippe BEYER en particulier,"
et: malgré:"- mon signalement et celui de Mme Stéphanie BROUILLAT, auprès des services de Mathieu SAVARIAU, inspecteur de l'ASE de Melun, au cours de l'année 2011 et de Vincent EBLE, du président du Conseil Général, n'ont pas été suivis d'effet,
- Vincent EBLE, Président du Conseil Général de Seine et Marne, et Mathieu SAVARIAU, inspecteur de l'ASE ont fait preuve de non-assistance à personne en danger concernant mon fils Sxxxx BEYER-DELVALE depuis le 10 décembre 2010 à ce jour,"

et, "- mes diverses demandes à avoir des nouvelles de mon fils, dont je n'ai plus eu de nouvelle depuis 25 décembre 2010, n'ont pas été suivies d'action ni par Vincent EBLE, Président du Conseil Général de Seine et Marne, ni par Mathieu SAVARIAU, inspecteur de l'ASE de Melun,"

de plus: "- Vincent EBLE, Président du Conseil Général de Seine et Marne, et Mathieu SAVARIAU, inspecteur de l'ASE ont financé l'association l'Arbre Nord, à fond perdu, pour des visites entre mon fils et moi-même qui n'ont jamais eu lieu,

vous ne pouvez donc être d'aucune "assistance" à aucun enfant victime,et en l'occurrence le mien.
 Il est même pervers de votre part de parler d' "aide" au sujet de mon fils alors que votre hiérarchie et vos collègues savent qu'il est violé par son père qui en a la garde.
 Ce sont toutes les raisons pour lesquelles, je ne peux rencontrer un service dont les intervenants et leur hiérarchie elle-même fait preuve d'adhésion manifeste au système pédocriminel dont fait partie Philippe BEYER, en multipliant des fautes lourdes au regard de leur fonction et en laissant perdurer les viols sur mon enfant.
 L’article 434-3 prévoit que celui qui a eu connaissance " de privations, de mauvais traitements ou d’atteintes sexuelles infligées à un mineur de quinze ans " doit en informer les autorités judiciaires ou administratives".
 Lesquelles autorités ont le devoir impératif de mettre l'enfant, reconnu agressé, en protection."

Je constate, aujourd'hui, que non contents d'être en infraction au regard des articles du Code pénal relatifs à la protection de l'enfance, les intervenants du Conseil Général de Seine et Marne, par le biais de votre service, s'obstinent également à ne pas appliquer la législation en matière civile.

Je vous précise que vos subornnées n'ont pas autorité à faire justice elles-mêmes.

L'outrecuidance de S.LEROY et V.CHARRIER, qui sont intervenues auprès de mon fils et des différentes structures, et ce, toujours en dehors des règles et de la Loi, confirme clairement le soutien incondionnel de votre service, au réseau pédo criminel en général, et au pédo criminel reconnu, Philippe BEYER, en particulier.

Il sera intéressant de connaître le motif et la destination lorsque S.LEROY, d'autorité et en toute illégalité, elle fait absenter mon fils, toute une matinée du collège pendant ses heures de cours. Et cela, sans me demander mon autorisation, et sans m'en informer. En infraction aux procédures en cours et à l'exercice de l'autorité parentale conjointe.

Les mêmes méthodes étant utilisées par le pédo criminel, Philippe BEYER, père de mon fils.

En d'autres termes, en dehors de la maltraitance psychologique, du trafic d'argent, des faux et usage de faux, du trafic d'influence et du trafic d'enfants au sein du Conseil Général de Seine et Marne au profit du réseau pédo criminel en général, et du pédo criminel reconnu Philippe BEYER, en particulier; l'enquête devra déterminer votre niveau de participation aux autres activités pédo criminelles dans le dossier de mon enfant.

Pour ce qui est des autres enfants et parents abusés par vos services, il ne sera pas très compliqué de recueillir leurs témoignages.

Je note que votre présomptueuse vitrine, derrière laquelle vous tentez de cammoufler vos sombres activités:
"Recueil d'informations, analyse des éléments de danger, évaluation des capacités d'évolution de la famille, aide à la décision judiciaire, Soutien et conseil à la famille en vue de protéger les mineurs en danger, Accompagnement à une prise de conscience de la famille de ses difficultés et à la mobilisation de ses capacités,
 Projets éducatifs individualisés pour établir des conditions d'évolution satisfaisante et durable.", n'évolue toujours pas dans le sens des intérêts des enfants victimes, contrairement à ce que vous souhaiteriez laisser croire, mais bien dans le sens d'une complicité pédo criminelle.

Ce qui revient à dire, que votre service SAE Nord, tout comme les autres services qui dépendent du Conseil Général de Seine et Marne, s'affiche clairement, dans les faits, comme faisant partie du réseau pédo criminel dans lequel trempe Philippe BEYER, pédo criminel reconnu par le T.G.I de Meaux.

Comme vous n'avez ni à intervenir ni à recueillir de quelconques informations auprès de mon fils, de son entourage familial et des structures qu'il fréquente; j'adresse copie de la présente aux magistrats et responsables, légalement en charge du dossier de mon enfant.


Karine DELVALÉ

Gouvernement SARKOZY: Un crime peut en cacher un autre...

Le 19 mars 2012, Nicolas SARKOZY http://www.facebook.com/nicolassarkozy déclarait à propos des meutres devant et à l'intérieur de l'école juive OZAR HATORAH: "C'est une tragédie épouvantable (...) c'est l'ensemble de la République française qui est touchée par ce drame abominable".Selon le Nouvel Observateur, le président Nicolas Sarkozy devait se rendre à 19H30, le mardi 20 mars 2012,à la synagogue Nazareth à Paris (IIIe) pour assister à une lecture de psaumes à la mémoire des victimes juives de la fusillade. qu'il qualifiait de "tragédie nationale".
MENSONGE

Dans l'affaire du pédo criminel reconnu Philippe BEYER , Monsieur le Président de la République Française, Nicolas SARKOZY n'a eu aucune émotion, aucune compassion et pire, n'a entrepris aucune action pour mettre en protection le petit Sxxxx, qui est vicitme de crimes pédophiles !!!!
Serait-ce parce que Sxxxx porte un prénom juif ????

Cependant, Nicolas SARKOZY continue de déclarer que la France n'est pas antisémite !!!!
Mais pourtant, le criminel Philippe BEYER http://fr.viadeo.com/fr/profile/philippe.beyer1est bien identifié, bien localisé dans le canton de Monsieur le secrétaire général UMP, Jean-françois COPE !!!

Pour une fois, le PS et l'UMP s'entendent sur le même sujet !!! D'ailleurs dans ce dossier criminel, plusieurs politiques du Parti Socialiste sont impliqués.

Le président de la République sait que Christian GIRARD, procureur du T.G.I de Meaux, a reconnu, sans le poursuivre, le pédophile Philippe BEYER, comme l'auteur de viols sur mineur sur la personne de son fils Sxxxx, et qu'il en a la garde !!!!
Et le comble, c'est que son secrétaire général UMP, Premier magistrat de la ville de Meaux, François COPE, cautionne ce crime.



Tout comme Michel MERCIER, Ministre de la Justice et des Libertés.......
Michel MERCIER, Ministre de la Justice et des Libertés continue de cautionner les viols sur mineurs sur la personne de Sxxxx BEYER-DELVALE, par le pédo criminel reconnu, Philippe BEYER qui en a toujours la garde !!!!. Il n'entreprend aucune action pour arrêter le pédo criminel Philippe BEYER et mettre en protection Sxxxx chez sa mère.

Est-il encore nécessaire de se demander si l'actuel gouvernement ne serait pas complice de crimes pédophiles antisémites ???

Le gouvernement SARKOZY au travers du président lui-même, de son Ministre de la Justice et des Libertés, et de son secrétaire général UMP, n'étouffe-t-il pas l'affaire du pédo criminel Philippe BEYER, afin de masquer un vaste réseau pédo criminel antisémite ???

Philippe BEYER, toujours en liberté et avec sa victime à son domicile, en donne la réponse !!!

Le gouvernement SARKOZY semble plus virulant avec les criminels mulsulmans.


La grande mascarade du président sortant, Nicolas SARKOZY devant l'école OZAR HATORAH à Toulouse.
http://www.lafranceforte.fr/

AFFAIRE PHILIPPE BEYER AU MINISTERE DE LA JUSTICE: LE VER EST DANS LE FRUIT....

CRISTOFE VALENTE AU MINISTERE DE LA JUSTICE.......................
Cristofe VALENTE, ce jeune magistrat substitut à l’administration centrale, est un infiltré, au Ministère de la Justice et des Libertés .
En remerciement de ses bons services, l'audit de justice, après quelques semaines" juge des enfants", intérimaire, se retrouve substitut à l’administration centrale du ministère de la justice, délégué aux mutations, promotions. des magistrats.

Cristofe VALENTE est connu pour ses placements abusifs d'enfants en les séparant des mères ayant la garde. Comme l'exemple de ce bébé de 15 jours allaité par sa mère et que le magistrat a décidé sans motif de placer. Ce qui a conduit à l'arrêt de l'allaitement.

Pour le cas de Sxxxx BEYER-DELVALE, il prend une mesure radicalement opposée à Monsieur Guillaume MAGGI, juge des enfants en charge du dossier, en plaçant l'enfant en foyer alors qu'il est vicitme de viols par son père, Philippe BEYER.

Cristofe VALENTE il ne cessera de faire de larges courbettes au pédo criminel en lui disant: " ça doit être dur pour vous Monsieur BEYER".

N'aurait-il pas été initié à la pédophilie par Jean-Pierre ROSENCZVEIG grand organisateur du réseau pédo criminel français ?

Cristofe VALENTE fait donc pression sur les conseillers du cabinet de MichelMERCIER, Ministre de la Justice, pour qu’ils étouffent le dossier du pédo criminel reconnu Philippe BEYER , mais aussi toutes les affaires relatives au réseau pédo criminel, installé au sein des services de justice.

Cristofe VALENTE,aurait donc pour mission de saboter la campagne de Nicolas SARKOZYet pour cela faire passer le gouvernement désigné par Nicolas SARKOZY, pour un gouvernement légalisant la pédo criminalité.

La taupe du réseau, infiltrée au Ministère de la Justice, fait d’une pierre...quatre coups:
- empêchant toute intervention auprès de Christian GIRARD, son copain procureur de la République du T.G.I de Meaux qui a reconnu Philippe BEYER comme étant l’auteur de viols sur mineur sur au moins Sxxxx, et qui n’a pas poursuivit,
- empêchant toute mesure de protection de Sxxxx BEYER-DELVALE, toujours aux mains du pédo criminel Philippe BEYER,
- empêchant toute interpellation du pédo criminel reconnu, Philippe BEYER,
- et faisant porter le chapeau au gouvernement de Nicolas SARKOZY.




Affaire Philippe BEYER: Michel MERCIER, Ministre de la Justice, complice de crimes sur mineurs

Ainsi que:



Directeur du cabinet
M. Edouard CREPEY






Chef de cabinet
M. Pierre SIMON





Chef adjoint du cabinet
Nicolas GUILLOU




Conseillère pour les professions juridiques et judiciaires

Mme Pascale LIEGEOIS



Conseillère en charge des mineurs
Mme Annabelle PHILIPPE


Conseiller pénal
M. Vincent MONTRIEUX


Conseillère pénale et aide aux victimes
Mme Bénédicte BERTRAND

Depuis août 2011, Michel MERCIER, Ministre de la Justice et des Libertés et ses conseillers ci-dessus cités ont été informés de la reconnaissance du Procureur du T.G.I de Meaux, Christian GIRARD, des faits de "viols sur mineur" (pièce ci-dessous) de la part de Philippe BEYER sur au moins l'un de ses fils: Sxxxx BEYER-DELVALE; et de la volonté du procureur à ne pas donner suite:
Malgré la faute lourde avérée du Procoureur du T.G.I de Meaux, Christian GIRARD de ne pas poursuivre le pédo criminel "à titre exceptionnel", malgré la mise en danger quotidienne de Sxxxx BEYER-DELVALE vivant chez son père qui en a la garde, malgré la mise en danger des autres enfants que Philippe BEYER peut croiser, aucune mesure n'a été prise, par Monsieur Michel MERCIER, Ministre de la Justice et des Libertés pour mettre Sxxxx BEYER-DELVALE en protection chez sa mère, mettre Rxxxx BEYER-ARTAUD en protection, et interpellé le pédo criminel reconnu Philippe BEYER.

Serait-ce la taupe, pro pédo criminels, Cristofe VALENTE, substitut à l'administration centrale du Ministère de la Justice qui éttouffe l'affaire du pédo criminel Philippe BEYER afin de protéger le réseau pour lequel il oeuvre ?

En effet, vu la gravité des faits, Monsieur Guillaume MAGGI, juge des enfants en place au T.G.I de Meaux, avait ordonné en urgence un placement provisoire de Sxxxx chez sa maman dès le 31 juillet 2010 conformément à l'ordonnance du 23 décembre 1958 relative à la protection de l'enfance et de l'adolescence en danger, suite aux nouvelles révélations de viols de Sxxxx sur sa personne par son père; et avait suspendu tous les droits au père, Philippe BEYER.

Le 12 août 2010, soit 12 jours après la décision de Monsieur Guillaume MAGGI, juge des enfants en place au T.G.I de Meaux, Cristofe VALENTE, juge par intérim, s'était saisi du dossier pour placer abusivement Sxxxx en le prenant à sa mère, avait supprimé tous les droits de celle-ci avec son enfant; et avait donné des droits au pédo criminel, Philippe BEYER.

Cristofe VALENTE avait indiqué placer l'enfant "dans le département pour qu'il soit plus près quand il reviendra chez son père", alors que l'enquête pénale était en cours...

Suite à cette décision diamétralement opposée à celle de Monsieur Guillaume MAGGI, juge des enfants, Cristofe VALENTE a été promu substitut à l'administration centrale du Ministère de la Justice et des Libertés.

De plus, en juin 2011, il a été nommé examinateur adjoint à la nomination des magistrats.

Monsieur Guillaume MAGGI qui avait mis en protection la victime chez sa mère, a été muté.

Un substitut pro pédo criminel est donc en place au Ministère de la Justice et des Libertés.








CRISTOFE VALENTE, substitut à l'administration centrale du Ministère de la Justice

C'est la raison pour laquelle aujourd'hui, Sxxxx est toujours aux mains de son pédo criminel de père, et Philippe BEYER toujours en liberté.

Monsieur Michel MERCIER a été informé en août 2011, novembre 2011 et décembre 2011 de l'urgence de la situation, situation intolérable au vu des faits graves de viols sur mineur reconnus par Christian GIRARD, procureur du T.G.I de Meaux, à ce jour Monsieur Michel MERCIER, Ministre de la Justice et son cabinet légalisent la pédo criminalité dans le dossier Philippe BEYER, et ce, en toute connaissance de cause se rendant complices de crimes sur mineurs.


                          Monsieur Michel MERCIER Ministre de la Justice et des Libertés




























































                      








AFFAIRE Philippe BEYER: Le CSM et l'USM, COMPLICES DE VIOLS SUR MINEUR

Les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature, tous informés depuis août 2010, de la reconnaissance de Christian GIRARD, Procureur de la République de Meaux (pièce ci-dessous), pour des faits viols sur mineur, par la personne de Philippe BEYER sur au moins l'un de ses fils : Sxxxx, n'ont pris aucune mesure d'urgence pour que le pédo criminel soit interpellé et présenté devant un une Cour d'Assises et que Sxxxx soit mis en protection.




Christophe VIVET, vice-procureur près le T.G.I de Grenoble, secrétaire à l'USM, président de la commission des requêtes au Conseil Supérieur de la Magistrature absout Christian GIRARD, Procureur du T.G.I de Meaux, et de ce fait Philippe BEYER pour les "viols sur mineur par ascendant ayant autorité".
Christophe VIVET laisse délibérément Sxxxx aux mains de son père violeur, et Philippe BEYER, le pédo criminel en liberté.

Christophe VIVET, au nom de l'Union Syndicale des Magistrats (USM) et des membres du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM), légalise la pédo criminalité dans l'affaire du pédo criminel Philippe BEYER.
Et confirme l'existence du réseau pédo criminel au sein des services judiciaires français.